« Robe de marié » de Pierre Lemaitre

Lemaitre robe de marié

Nul n’est à l’abri de la folie. Sophie, une jeune femme qui mène une existence paisible, commence à sombrer lentement dans la démence : mille petits signes inquiétants s’accumulent puis tout s’accélère. Est-elle responsable de la mort de sa belle-mère, de celle de son mari infirme ? Peu à peu, elle se retrouve impliquée dans plusieurs meurtres dont, curieusement, elle n’a aucun souvenir. Alors, désespérée mais lucide, elle organise sa fuite, elle va changer de nom, de vie, se marier, mais son douloureux passé la rattrape…

Nouvelle plongée dans les esprits tourmentés, pour ne pas dire franchement dérangés, des personnages de Pierre Lemaitre, et une nouvelle fois, j’ai été transportée. Non, délicieusement désorientée serait le mot juste. Je m’attendais à ce que l’auteur me (mal)mène – de main de maître, ça va de soi – tranquillement du point A au point B, avec une bonne dose de suspense entre les deux, mais non, il m’a trimbalée, le bougre !

Le récit s’articule en trois parties : le point de vue de Sophie, notre héroïne, sur le dérapage (incontrôlé) de son existence, la lecture d’un journal intime – à vous rendre paranoïaque –, et la vie de Sophie avec son nouveau compagnon, Frantz. Trois parties, trois visions différentes.

Pour ne pas divulgâcher l’intrigue, je ne dirais que quelques mots sur le personnage central lorsque nous le découvrons : Sophie est dépressive. Non, pire, Sophie est carrément pas nette dans sa tête et sujette aux trous de mémoire. Et lorsqu’elle sort de ces phases d’absence, c’est pour se découvrir à côté d’un cadavre. Flippant, non, d’être une meurtrière et de n’en avoir aucun souvenir ! Alors, bien évidemment, Sophie va fuir pour échapper à la justice et tenter de remettre de l’ordre dans cette vie qu’elle ne maîtrise plus…

Je pensais lire une longue et trépidante cavale. J’ai été piégée, c’est bien pire que ça : c’est un guet apen machiavélique… que je vous laisse découvrir !

lien Amazon