« Le sang blanc » de Pascal Bezard

51qWouHmjOL

Une histoire authentique où Pascal BEZARD nous fait vivre un an de la vie de Max, atteint d’un lymphome, un fait de vie qui peut toucher chacun de nous. Beaucoup de moments d’humour, de dérision, de réflexion, sur un rythme soutenu ou au point mort, jalonnent ce parcours atypique plein de pudeur et d’émotions. L’auteur nous fait partager, dans l’ombre de Max, les thèmes qui lui sont chers et son amour pour la littérature, tout en laissant le soin au lecteur d’interpréter et de s’interroger afin de comprendre.

Certains passages peuvent être difficiles pour les plus sensibles. Pour des raisons qu’il juge suffisantes, l’auteur a omis de faire figurer les noms de nombreux personnages ou les a modifiés. Ce livre peut être tenu pour un roman ou une oeuvre autobiographique, mais il est toujours possible d’imaginer que ceci a été rapporté comme un fait et en aucun cas comme un témoignage.

*

Pas facile de décrire ce livre, et pas toujours facile de le lire, non plus ! Mais l’auteur a su transcrire à merveille le quotidien de l’hôpital vu par le patient, Max, sans pathos, de réflexions personnelles en anecdotes et protocoles médicaux, de flash-backs sur sa vie passée à ses instants présents et ceux de sa femme, Lola, omniprésente dans le récit (sans oublier les lumières, la nuit, et la chienne). Et c’est, je crois, ce que j’ai apprécié le plus dans cette lecture : ce tourbillon perpétuel dans la narration, qui en fait, au final, un récit alerte alors que la vie semble tourner au ralenti.

Une bien belle découverte malgré le sujet grave qui est traité.

Retrouvez-le ici, sur Amazon